Pages

lundi 7 avril 2014

Réunion internationale Gaudeamus - Montréal

Photo: Lucie Renaud
Innovations en concert et ses partenaires s’associent ces jours-ci au célèbre Gaudeamus Muziekweek des Pays-Bas et nous convient à une semaine de concerts, de rencontres et un colloque international, autant d'événements auxquels professionnels comme simples curieux sont conviés. Encadré par deux mentors, Yannis Kyriakides (Chypre/Pays-Bas) et Christopher Butterfield (Victoria, Colombie-Britannique), les jeunes créateurs de sons d'ici et des Pays-Bas aboliront une fois pour toutes les frontières entre les pays, mais surtout les genres.

Photo: Lucie Renaud
L'impressionnant multipercussionniste Diego Espinosa était le premier à se produire samedi soir. Ayant eu le privilège de travailler avec Boulez, Zorn, Reich, Adam, Eötvos, Saariaho, Rzewski et Curran, il a reçu le deuxième prix du Concours international des interprètes Gaudeamus 2009 et le grand Prix de l'interprétation du Festival expérimental de Tokyo en 2013 pour son travail avec le compositeur Hugo Morales sur capacitance, oeuvre étonnante jouée lors du concert, dans laquelle l'énergie emmagasinée par le corps joue un rôle essentiel.

Photo: Lucie Renaud
Le travail d'interprète et de co-créateur d'Espinosa est particulièrement fascinant. Qu'il joue avec de puissants aimants (sUn de Jasna Velickovic), des tuiles de céramique (Techua de Felipe Waller, créée samedi), un ballon de baudruche (Six Drawings by Randall de David Adamcyk) ou des objets courants (Guajez de Juan Sebastian Lach), jamais on n'a l'impression d'assister à une séance de sons bricolés. On le suit pas à pas alors que se déploient des œuvres cohérentes, même si toujours intrigantes. Il possède indéniablement ce rare charisme qui empêche le spectateur de décrocher, peu importe les chemins de traverse sur lesquels celui-ci a bifurqué.


Des concerts sont aussi prévus demain soir (ensemble 7090), jeudi (autour des retailles de compositeurs) et vendredi soir (Ensemble La Machine). Détails ici...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire