jeudi 4 novembre 2010

La nuit de l'illusionniste

Croyez-vous que les livres puissent nous parler, nous sommer de les lire? Dans ce cas-ci, je me suis posée sérieusement la question. En effet, lors de pas une mais deux visites successives à la Bibliothèque nationale, le même livre s'est retrouvé par hasard dans mes mains. Je cherchais un autre titre (toujours absent), je laissais mon regard courir sur les étagères et, hop, mue par un aimant, ma main a empoigné La nuit de l'illusionniste de Daniel Kehlmann, auteur dont je l'avoue bien volontiers j'ignorais jusque là l'existence. (Je sais maintenant que c'est un très gros nom de la littérature allemande contemporaine, oups...)

Premier roman de l'auteur (publié en 1997 à l'origine mais entièrement remanié en 2007), La nuit de l'illusionniste traite de la délicate frontière entre illusion et réalité, magie et sciences, identité et perte de repères. Le livre se veut le récit de la vie d'un orphelin qui, après des études en théologie, décide de se tourner vers la magie. Entre invoquer un dieu qu'on ne peut pas toucher et devenir le dieu d'un public ébahi, le choix semble simple, non?

Une nuit, plusieurs jours, une vie, il se raconte à la femme aimée - mais l'aurait-il créée de toute pièce, summum de l'illusion? Ce texte permet de tracer un intéressant parallèle entre la littérature et l'art de l'illusion. Rapidement, on comprend que, depuis les premières pages, on tente de nous berner, on sème le doute. J'ai essayé de démonter le mécanisme, départager le vrai du rêvé, comprendre le tour, puis ai abdiqué pour me laisser porter par le texte (dont la deuxième partie est beaucoup plus convaincante que la première).

Si un autre titre de l'auteur tombe dans ma main plus ou moins par hasard, cèderai-je? Il y a de fortes chances que oui...

6 commentaires:

Wictoria a dit…

une histoire magique donc !

Lucie a dit…

Aucun secret de magicien de révélé mais, oui, quelque chose de magique: dans le texte, la rencontre avec le livre, etc. :)

Wictoria a dit…

c'est bien ce que je sous-entendais :)

Margotte a dit…

La couverture de ce livre est très belle et elle peut à elle seule attirer...

Karine:) a dit…

Je connais l'auteur mais je ne connais pas ce titre. Interesting!

Lucie a dit…

Margotte: oui, elle a quelque chose non?

Karine: j'admets que je suis curieuse de lire ses autres titres maintenant. Ce n'était pas parfait mais comme premier roman, quand même!