vendredi 15 février 2013

Testament recrue de février

La couverture médiatique d’un roman peut-elle teinter la perception que nous en aurons comme lecteur? Testament de Vickie Gendreau, notre Recrue ce mois-ci, nous oblige à nous poser la question.  Peut-on apprivoiser le livre selon nos propres codes quand on a lu ou vu l’une des  entrevues qu’a accordées la jeune auteure de 23 ans, qui se bat contre un cancer du cerveau? Peut-on oublier que ce premier roman pourrait aussi se révéler son dernier?

Au fil des mois, j’ai rencontré plusieurs personnes qui avaient abandonné la lecture après quelques pages, se sentant trop voyeurs, ou refusaient tout simplement de le lire parce que « c’est vrai ». L’autofiction fait partie du vocabulaire littéraire d’aujourd’hui, mais certains n’en ont peut-être pas encore accepté les codes. Même si peu d’auteurs identifient leur ouvrage comme tel, admettons tout de même que plusieurs pratiquent  le genre de façon plus ou moins détournée. Notre collaboratrice Maud Lemieux nous le rappelle : « Si Testament ne laisse pas indifférent, ce n’est pas parce qu’il est autofiction, mais bien parce que l’auteure nous donne ce qu’elle est, avec passion, un texte éclectique, satirique, mais bien de notre temps. » 

Vous pouvez lire le reste de mon éditorial et découvrir le numéro courant de La Recrue ici...





2 commentaires:

bobocel a dit…

... ça me fait penser au documentaire Testimony de Razvan Georgescu, dans la même situation. Un film avec beaucoup des prix et nominations, en 2008. Plus sur:
www.testimony-film.de


Lucie a dit…

Ce film a l'air vraiment super! Je vais essayer de voir si on peut le visionner ici! Merc!