samedi 26 juin 2010

Brèves de comptoir

Je quitte dans quelques instants pour une rencontre de travail de La Recrue mais fais un petit crochet pour vous parler de l'opération Masse critique. Ceux qui fréquentent les blogues français sont sans doute tombés à un moment ou l'autre sur un livre lu dans le cadre de ce partenariat avec les éditeurs. Depuis quelques jours à peine, les blogueurs québécois peuvent également s'y inscrire et recevoir gratuitement (selon intérêt et après tirage au sort) un livre québécois. Seule « exigence »: en faire recension sur son blogue et le site de Babelio.

Je vous transmets les informations techniques « officielles », toutes simples:

Pour participer, il vous suffit d’être inscrit sur Babelio et de tenir un blog.
Vous pouvez découvrir la liste des titres proposés sur la page Masse Critique : cochez un ou plusieurs titres qui vous intéressent et gagnez le droit de les recevoir après le tirage au sort.
Si vous gagnez un des titres, vous vous engagerez à lire le livre et à en publier une critique dans le mois qui suit sa réception. La critique devra être publiée à la fois sur Babelio et sur votre blog.
Pour les  nouveaux-venus, sachez que vous pouvez grâce au widget personnalisable de Babelio afficher votre bibliothèque, vos dernières lectures ou vos livres préférés directement sur votre blog ou votre site.
Vous pouvez également afficher la mosaïque de vos auteurs préférés sur votre blog.
N’hésitez pas à créer les vôtres ! Pour cela, il vous suffit de vous connecter à Babelio et de cliquer sur l’onglet « Autres » de votre page profil.

Tout est ici...


Le Festival de jazz est commencé: le bonheur!

La grande fête du jazz est en ville et, déjà, de très belles découvertes... grâce à des articles lus et/ou des suggestions d'amis jazzophiles. Trois coups de cœur depuis hier: le pianiste flamenco Dorantes qui renouvelle le genre classique, le pianiste américain d'origine indienne Vijay Iyer, au jeu subtil, métissé et très actuel et un « vieux de la vieille » dont j'ignorais tout jusqu'ici (oui, je sais, c'est mal!) Gil Scott-Heron. Je lévite avec Me and The Devil.


Je salue aussi l'excellente initiative de cyberpresse de nous proposer un jukebox quotidien qui permet de mieux découvrir leurs coups de cœur du jour (les deux noms mentionnés ici s'y retrouvaient hier, avec le contagieux Brian Setzer Orchestra et Miles Davis). C'est par là...

5 commentaires:

Venise a dit…

J'aime bien le titre que tu as donné à ton billet.

no. a dit…

j'en ai pris bonne note!

Lucie a dit…

Venise: j'aime bien le terme, même si je ne l'ai pas inventé!

No: j'écoute Nils Petter Molvaer, complètement envoûtée

Billy Robinson a dit…

Effectivement, il s'agit d'un superbe roman, tout en douceur et à l'écriture fine et simple... Touchant! J'aime beaucoup !

Lucie a dit…

Billy: je me me permets de déplacer ton commentaire sous le roman de Denis Fortier (oui, je sais, étrangement, mes commentaires s'affichent en haut!)