jeudi 30 décembre 2010

Coups de coeur 2010

Fin d'année, heure des bilans... Si on multipliait les catégories cette fois?


Concert classique

Je suis une surspécialiste tellement blasée que cette catégorie aurait bien pu être la plus difficile à remplir mais, en fait, cette année a été quand même intéressante, si je regarde les billets de concert gardés. (Le billet de concert lambda se ramasse automatiquement au recyclage dès le lendemain.) Alors, quand même, je retiendrai le Concerto pour orchestre de Bartok par le Philharmonique de Rotterdam, le récital de Marc-André Hamelin chez Pro Musica (en dépit d'un piano exécrable), le Deuxième Concerto de Brahms par Serhiy Salov... Je devrais aussi inclure les créations de deux opéras inspirés par le monde de la BD, Bungalopolis (chez Codes d'Accès) et Les Aventures de Madame Merveille (ECM+). À quand une reprise de l'un ou l'autre, d'ailleurs?

Si je devais n'en retenir qu'un seul, pourtant, ce serait - et haut la main - l'intégrale des suites pour violoncelle seul de Bach offerte par Jean-Guihen Queyras. Tout simplement magnifique!


Jazz et pop

Deux grands moments: le spectacle piano solo de Pierre Lapointe (et ce, même si la relecture contemporaine de ses titres avec le Quatuor Molinari était aussi fort sympa mais moins puissante selon moi) et la très grande leçon de musique (et non pas de savoir-vivre après le concert, mais, bon...) donnée par Keith Jarrett et ses acolytes lors de leur présence au Festival de jazz.



Danse

Sans hésitation, Red Bull Flying Bach, que je reverrais avec autant de plaisir demain ou l'année prochaine.

Théâtre

Pas de Bob qui vient bousiller toutes les cartes ou de Wadji Mouawad (dans quelques mois, par contre...)  Peut-être la scénographie absolument magnifique de Huis Clos au TNM ou, pour le propos et le jeu, Une musique inquiétante au Rideau-Vert. Sinon, bien sûr, la Trilogie de la villégiature, en italien, purement jouissive...

Expos

Les expos liées à la musique ont eu la cote. Dans des registres diamétralement opposés, We Want Miles au MBAM et l'expo Xenakis au CCA. Il y avait quelques jours d'émouvant à découvrir les partitions de ce géant de cette façon.  Je m'en voudrais de ne pas mentionner les deux expos du DHC ART, celle de la cinéaste, photographe et vidéaste finlandaise Eija-Liisa Ahtila et celle de l'artiste Jenny Holzer (certains de ces documents déclassifiés me font encore froid dans le dos quand j'y repense).

Disque chouchou

Impossible de n'en noter qu'un seul, bien sûr. Côté classique, la relecture particulièrement inventive du Sacre du printemps de Stravinski par Serhiy Salov. Sinon, la grande révélation de l'année pour moi: Brad Mehldau. Plusieurs de ses albums ont beaucoup roulé dans mon iTunes, dont Highway Rider, Love Songs (avec Anne-Sophie von Otter) ou l'un ou l'autre de ses prestations en concert.



Entrevue


En tant que journaliste, j'ai le privilège de rencontrer des gens exceptionnels - ou du moins de m'entretenir avec eux par téléphone ou via skype. Dans la première catégorie (téléphone), j'ai mis des semaines à me remettre de la tornade Gidon Kremer et ai dû en parler à tous ceux que j'ai rencontrés pendant cette période. Vingt minutes qui ont paru deux heures, tant son propos était dense. Après le concert donné avec la Kremerata Baltica, j'ai même fait la queue à l'arrière-scène pour faire signer ma copie du magazine, chose que je fais très rarement. Dans la seconde (skype), Jean-Guihen Queyras qui, d'une chambre d'hôtel d'Amsterdam, a fait preuve d'une générosité remarquable et a parlé de musique, d'amitié mais aussi n'a pas hésité à aborder le délicat sujet de la conciliation travail/famille. J'aurais eu de la matière pour un article de trois pages mais, malheureusement, le contrat n'était que d'une seule. Peu importe, la musique fera le reste.

Dans le prochain billet, les lectures...

4 commentaires:

Oberbaum a dit…

Brad Mehldau ! J'ai toujours rêvé me faire ma version élaborée au piano de "Paranoid Android" de Radiohead... jusqu'au jour où j'ai entendu la version qu'il en a faite dans le film "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" (Yvan Attal/Charlotte Gainsbourg) où mon sentiment de petitesse s'est lié au délice éprouvé par son ingéniosité...
Connais-tu Gonzales (un Canadien !) ? Il a un "joli" album intitulé simplement "piano solo" mais surtout, c'est une bête de concert !

Lucie a dit…

J'aimerais beaucoup avoir accès à ses partitions... pour moi, Brad Mehldau est à la limite entre musique contemporaine (ses cycles de lieder sont magnifiques), jazz et classique.

Oui, je connais l'album « piano solo » de Gonzales, son meilleur je pense.

Oberbaum a dit…

http://www.artistshare.com/projects/project_experience.aspx?ProjectID=187&artistID=114&salesTypeID=6
;o)

Lucie a dit…

Ce sont surtout des leadsheets (à part les cycles de lieder) mais j'admets que c'est tentant... Je vais repasser dans la liste et voir si je craque. Merci pour le lien! :)