samedi 17 septembre 2011

Un secret

« Aussi longtemps que possible, j’avais retardé le moment de savoir : je m’écorchais aux barbelés d’un enclos de silence. »

Il y a de ces livres qui vous hantent, quelques jours, quelques semaines après que vous ne les ayez refermés. Vous avez l'impression que les personnages continuent de vivre dans un univers parallèle, pourtant si proche du vôtre. Cela m'est arrivé, continuer de m'arriver avec Un secret de Grimbert.

Le livre a fait le voyage Amsterdam-Montréal avec une amie, qui l'a lu ici, avant de me le prêter. J'aurais pu le déposer sur ma PAL (que j'ai passablement de difficulté à mater et qui déborde des deux - minuscules, mais quand même - étages de bibliothèque qui lui sont assignées) et l'ouvrir dans deux semaines, trois mois. Non, impossible, le livre m'appelait. Inutile de lui résister, j'avais besoin de le lire sur le champ.

Après quelques pages, j'étais déjà envoutée. Les propos, délicatement ciselés, de Philippe Grimbert qui relate ici un pan de l'histoire familiale, me touchaient, l'histoire pourtant si personnelle devenant universelle. L'impression de prendre part à une plongée à la fois tendre et douloureuse dans les méandres de la Deuxième Guerre mondiale, d'entendre la voix de ces absents qui continuent de hanter la vie des survivants, des décennies après.

Hier, une amie me racontait son voyage en Pologne, sur les pas de ces trop nombreux disparus. Profondément troublée par sa visite d'un camp, elle en tremblait encore, deux mois après. « Je ne pourrai pas t'en parler longtemps, je t'avertis... » J'ai eu un instant l'impression que le livre me parlait, une fois encore...

5 commentaires:

Margotte a dit…

Un livre que j'ai vraiment aimé (tant et si bien que je refuse de voir le film...) !

Adrienne a dit…

j'ai beaucoup aimé le livre et je le donne à lire à mes élèves de terminale (FLE) qui l'apprécient bien aussi, généralement...
après, je suis aussi allée voir le film, normalement j'évite à tout prix ce genre de confrontation, mais il ne m'a pas déçue
et à un contrôle de lecture il m'a permis de détecter un élève qui avait apparemment vu le film mais pas lu le livre ;-)

Lucie a dit…

Margotte: moi non plus, je n'avais aucune intention de voir le film (pas tout de suite en tout cas), mais Adrienne est peut-être bien en train de me faire changer d'idée. Peut-être dans un an?

Kikine a dit…

Livre que j'ai dévoré et adoré aussi. Il a passé très peu de temps aussi sur ma PAL, à peine 2 jours en fait, juste le temps de finir mon livre du moment

Lucie a dit…

Nous sommes connectées :)