jeudi 4 décembre 2008

Les romantiques


Sauriez-vous tracer un fil entre les livres de votre vie, de vos lectures d'enfant jusqu'à aujourd'hui? Le tracé serait sans doute sinueux, au gré des rencontres, des coups des coeurs, mais sans doute inspirant. Les Romantiques de Barbara Gowdy est un livre dont Neil Smith (notre recrue de septembre) m'avait parlé avec beaucoup d'éloges. Alors quand, il y a quelques semaines, je l'ai croisé (presque) par hasard (je tenais compagnie à un ami dans une bouquinerie, il n'y a rien de mal à ça, n'est-ce pas?), bien sûr, il s'est retrouvé dans mon sac.

J'aime les univers feutrés, les histoires d'amour éternelles mais torturées, les auteurs qui n'ont pas peur des mots. J'ai été servie avec ce livre magnifique, toute en sobriété, en demi-teintes mais en émotions réelles. Louise aime Abel depuis l'enfance d'un amour exalté, exacerbé. Elle a tenté de l'oublier, de se bâtir une vie simple, loin des interrogations, des confrontations, des embûches qu'Abel a choisi de jeter sur sa route (départs, silences, trahisons, alcool). Elle tente aussi d'accepter le départ de sa mère, une beauté sublime qui, un bon matin, sans raison, a quitté mari, enfant et maison pour se fondre dans la nature.

Dans un style riche, élégant, jamais surfait, Gowdy trace un superbe d'époque, de vie, de choix à assumer, riche en émotions, en réflexions, qui hante l'imaginaire une fois le livre refermé. Une auteure que je recroiserai sans aucun doute... aucunement par hasard.

6 commentaires:

Jules a dit…

J'espère que Père Noël le glissera dans mon bas rouge! En tout cas, je vais lui laisser une note à cet effet!!

Lucie a dit…

Si tu n'es pas suffisamment sage, je pourrai toujours te prêter mon exemplaire! ;-)

Karine :) a dit…

Hmmmm... tempting! Lucie, sais-tu si ça a été écrit en anglais ou en français, à la base?

Lucie a dit…

You can read it the original English, of course... The title is The Romantic (et non, pas de s dans l'édition originale)

Claudio Pinto a dit…

Lucie,
Incroyable de constater que c'est presque souvent une musicienne (toi) qui m'indique le plus souvent les livres que je lirai - et que j'aimerai sans aucun doute. Autant avons nous en commun Mozart et Schumann, le piano et Chopin, l'univers des livres n'échappe en rien à notre sensibilité de musiciens. Je lirai ce roman de Gowdy avec plaisir, après avoir fureté avec grand plaisir quelques-unes de ses nouvelles publiées il y a quelques années.

J'ai bien hâte de te voir. Nos anniversaires n'étant en aucun temps un prétexte à un rendez-vous, ceux-ci seront un autre leitmotiv à nos rencontres amicales.

Lucie a dit…

Je te le prêterai volontiers quand on se verra! :-)