mardi 15 novembre 2011

L'homme blanc continue de rafler les honneurs

On vient tout juste d’annoncer que le premier roman de Perrine Leblanc, L’Homme blanc, a remporté le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie « romans et nouvelles ». Le communiqué souligne que le roman « nous convie à un voyage à travers une tranche d’histoire où un personnage profondément humain atteint l’universel. Un roman qui nous montre que le destin n’est jamais prévisible et qui témoigne avec force que même la blancheur a des nuances inusitées. » Le jury comprenait Salah Benlabed (Montréal), Nadine Bismuth (Montréal) et Alain Bernard Marchand (Ottawa).

Parmi les autres lauréats, je suis ravie de retrouver l'excellente traduction de Toxique ou L’incident dans l’autobus de Greg McArthur réalisée par Maryse Warda et devrai me procurer impérativement le lauréat catégorie « essais »: Wanderer : essai sur le Voyage d’hiver de Franz Schubert de Georges Leroux, aux Éditions Nota bene, livre qui m'a complètement échappé lors de sa sortie.

On peut retrouver le nom de tous les lauréats ici...

7 commentaires:

caro_carito a dit…

pourquoi tous ces titres me donnent envie de lire encore et encore alors que la rentrée littéraire en France m'assomme....

Lucie a dit…

Et ce titre est disponible chez toi dans la blanche de Gallimard ;-)

caro_carito a dit…

ça coûte un bras la blanche... j'ai dû décliner un achat parce qu'il n'y avait plus de poche

Armando a dit…

C'est drôle en portugais carito veut dire "un peu cher" et je déduis que "n'y avait plus de poche" veut dire "plus de sous"...

Noté l'essai sur le Voyage d'hiver de Schubert.
Puisque nous voyageons vers l'hiver, parce que j'aime Schubert et j'ai toujours deux poches...

caro_carito a dit…

Non plus de format poche en fait. beaucoup moins cher que la première édition :
20 euros pour le dernier Goncourt et ça alors qu'on a enlevé les 5% éditeur.

Lucie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Lucie a dit…

Armando: interprétation délicieusement décapante du commentaire de Caro. Ta lecture est une autre histoire en elle-même, ce qui me plait bien. Les amis de mes ami(e)s sont toujours les bienvenus ici. :)